S.O.S Blessures
du sport

Attention, prêts, Aïe ? Les blessures dues au sport peuvent arriver à n'importe qui, n'importe quand. Voilà comment s'en occuper au mieux pour une guérison accélérée.

AU SUJET DE..

SOS BLESSURES : Ce que vous devriez savoir à propos des blessures dues au sport

Être actif a beaucoup de bénéfices à vous apporter du point de vue de la santé.
Quelquefois - particulièrement lorsque les gens en font trop ou qu'ils ne s'entraînent ou ne s'échauffent pas correctement - ces bénéfices ont un revers : les blessures dues au sport.

L'inconvénient d'être actif

Le terme blessure due au sport, dans son sens le plus large, se réfère aux types de blessures qui se produisent le plus souvent en faisant du sport ou de l'exercice. Quelques blessures dues au sport sont le fait d'accidents ; d'autres sont dues à de mauvaises pratiques d'entraînement, un équipement impropre, un manque de mise en condition, ou un échauffement et des étirements insuffisants.

Vous êtes-vous suffisamment échauffé et mis en forme ? La plupart des blessures dans le sport sont dues à...
... un échauffement et des étirements insuffisants et peuvent être empêchées.

Quoique que virtuellement n'importe quelle partie de votre corps puisse être blessée en faisant du sport ou de l'exercice, le terme est habituellement réservé aux blessures qui impliquent le système musculaire et le squelette, ce qui inclut les muscles, les os, les ligaments et les tendons.

La plupart des blessures dues au sport
peuvent être évitées si
vous prenez des précautions 

Heureusement, même dans les cas aigus ou chroniques, la plupart des blessures dues au sport, spécialement celles qui concernent les processus d'adaptation ou les instabilités, peuvent être traitées de façon efficace, et en général vous pourrez retrouver votre niveau d'activité physique antérieur après une blessure. Mieux, beaucoup de blessures dues au sport peuvent être empêchées si vous prenez les précautions adéquates.(voir: PREVENTION.).


Blessures des articulations communes

L'épaule est l'une des articulations cruciales et peut être blessée facilement dans les sports de contact.

Les articulations peuvent gonfler et souffrir d'inflammation et de rougeurs. Elles peuvent devenir immobiles, auquel cas la liberté de mouvement est réduite. L'exemple classique de blessure des articulations est celle du genou ou du coude.

Comment les blessures des articulations se produisent-elles ?
Les blessures des articulations se voient souvent après un accident de bicyclette, une chute dans les sports de contact, et les accidents de voiture.

Symptômes ?
Douleur, raideur, instabilité, gonflement et blocage peuvent être des symptômes de blessures des articulations.
Découvrez ici ce qu'il faut faire à leur sujet.

Blessures  Symptômes  Choses que vous pouvez faire
Genou des coureurs, syndrome de plica (poche synoviale) du genou.

Inflammation, rougeur, gonflement, capacité de mouvement réduite.

L'inflammation, le gonflement et la rougeur peuvent être réduits par le refroidissement (RGCEC).
Des attelles aident en cas d'instabilité ou si l'articulation a trop de jeu, en améliorant la coordination des articulations et la stabilité. 
La raideur de l'articulation du genou et l'arthrite seront améliorées avec de la chaleur.

Blessures communes des muscles et des tendons

Muscles et tendons (un tendon est le tissu fibreux qui attache le muscle à l'os dans le corps humain) peut devenir trop faible ce qui le rend incapable de stabiliser les articulations. (Ceci peut rapidement devenir une épreuve pour les articulations, qui peuvent, à leur tour être affectées.) Des muscles faibles signifient une endurance moindre et sont davantage susceptibles d'être blessés. Lorsqu'il y a trop d'étirement du muscle ou du tendon, résultant en une douleur, une irritation et une incapacité à s'en servir normalement, cela s'appelle une entorse. Signes d'entorse : douleur, contraction du muscle ou tremblements, et perte de force.

Comment les blessures des muscles et des tendons se produisent-elles ?
Les causes d'entorse sont l'utilisation excessive, la traction ou l'étirement du tissu affecté. L'entorse peut survenir brusquement ou se développer à partir d'une utilisation ou abus d'utilisation chronique. Une blessure typique du tendon est la tendovaginite (inflammation de la gaine synoviale du tendon) à cause d'une utilisation excessive, ou tendinite.

Symptômes ?
Gonflement, hématome modéré, douleur en soulevant du poids. Découvrez ici ce qu'il faut faire à leur sujet.

Trop d'utilisation d'une partie du corps (comme l'épaule au golf ou au tennis) peut générer une douleur chronique du muscle
Ankles are especially prone to tendon injuries such as strains

Une entorse grave peut vous faire sentir comme si votre cheville était cassée ! Alors assurez-vous que l'entorse est examinée et soignée par un docteur afin d'être sur qu'il ne s'agit pas d'une fracture.

Blessures  Symptômes  Choses que vous pouvez faire
Douleur du tendon, tendinite d'Achille ou tendovaginite, attelle pour tibia (inflammation de la gaine du tendon) Douleur, raideur, douleur dans la gamme de mouvements, faiblesse et manque d'endurance, articulations instables car des muscles faibles ne les stabilisent plus.

Les blessures aigües des muscles et des tendons peuvent être traitées avec RICER : refroidir avec une poche froide réduira l'inflammation et la douleur.
Des blessures chroniques aux muscles et la raideur chronique peuvent être traités avec de la chaleur. La thérapie par la chaleur fonctionne en allégeant la douleur, en réduisant les spasmes musculaires et en améliorant la circulation vers la zone blessée.
Dans la phase de réhabilitation : soulever

Blessures communes des ligaments

Les ligaments sont des tissus connecteurs fibreux, légèrement élastiques qui maintiennent un os à un autre dans le corps. Parce que leur fonction est de stabiliser l'articulation afin que les os puisse bouger dans l'alignement correct. Ils sont très enclins aux blessures. Ils contrôlent également la gamme de mouvements d'une articulation (par exemple, ils sont ce qui empêche votre coude de se plier vers l'arrière, ou qui aident à réaliser les activités complexes coordonnées nécessaires à un sport.)
Les ligaments sont faits de tissu connecteur dense consistant en une substance à base de protéines appelée collagène. L'organisation des fibres de collagène donne au ligament sa force de traction.
Une autre fonction des ligaments est de fournir des données proprioceptives au cerveau qui permettent à une personne de savoir dans quelle position se trouvent les articulations, sans avoir besoin de regarder.

Comment les blessures des ligaments se produisent-elles ?
Beaucoup de force est nécessaire pour endommager des ligaments. Dans un sport de collision comme le football cela peut être fait par les joueurs adverses ou quand un joueur accroche la pelouse avec son pied et que tout le poids de son corps pèse sur cette articulation. Cette force produit alors un dommage structurel à l'enveloppe et aux ligaments de l'articulation, qu'on appelle entorse des ligaments.

Le ligament croisé antérieur situé derrière le genou, souvent dénommé LCA, est communément abimé dans les sports rudes.
Un autre ligament souvent blessé est le ligament tibio-fibulaire antérieur dans l'articulation de la cheville.

Les ligaments sont ce qui aligne la coordination de votre genou

Les blessures du ligament du genou sont les plus courantes
Causes :

  • fait de tordre votre genou
  • Étendre le genou trop loin
  • Recevoir un coup sur le genou
  • Sauter et atterrir sur un genou fléchi
  • S'arrêter brusquement quand on est en train de courir
  • Transférer soudainement son poids d'une jambe sur l'autre

Symptômes – en général :

  • Douleur, souvent soudaine et grave
  • Un son comme une explosion ou un claquement pendant la blessure
  • Gonflement
  • Une sensation de jeu dans l'articulation
  • Incapacité à faire porter du poids sur ce point sans douleur

Découvrez ici ce qu'il faut faire à leur sujet.

Blessures  Symptômes

Choses que vous pouvez faire

Cheville : croisé antérieur ou LCA ; collatéral latéral (ou LCL), foulure du poignet, blessures du ligament du genou

Sensibilité ou légère douleur dans les articulations quand du poids est placé dessus, ainsi que gonflement. Les entorses sont caractérisées en légères, modérées et graves. La gravité de la blessure dépendra de son importance (que la déchirure soit partielle ou complète) et du nombre de ligaments impliqués. Une entorse légère est le résultat d'un ligament étiré ou légèrement déchiré.

Les ligaments déchirés sont mieux traités avec de la glace. Suivez les étapes «RGCEC»
Si vous vous êtes foulé une cheville, allégez le poids que vous faites porter sur l'articulation.
Mettre du froid sur la zone pendant 10 à 15 minutes, 3 à 4 fois par jour.
Après RGCE, compresser l'articulation avec un bandage pour réduire les gonflements. 
Toute insuffisance chronique et blessures des ligaments qui sont dus à l'instabilité bénéficieront d'une attelle.

Facteurs de risques

Plusieurs facteurs peuvent rendre vous rendre plus enclins aux entorses des muscles de la jambe, y compris :

01

Tension des muscles. Des muscles tendus sont vulnérables aux entorses. Des exercices d'étirement quotidiens vont réduire le risque de tension des muscles pour les athlètes.

Ne pas être en forme. Pas d'exercice, des muscles faibles et moins capables de supporter le stress des exercices - et qui sont par conséquent plus enclins aux blessures. Ne dépassez pas vos limites lorsque vous courez. Allez-y doucement.

02

03

déséquilibre musculaire Est-ce qu'un groupe de muscles est beaucoup plus fort que le groupe de muscles opposé ? Alors ce déséquilibre peut générer une entorse. Ceci arrive fréquemment avec les muscles du jarret, qui peuvent devenir fatigués plus vite que d'autres muscles plus forts du mollet.

Fatigue musculaire. La fatigue réduit les capacités d'absorption d'énergie des muscles, ce qui les rend plus susceptibles d'être blessés.

04


GESTION DE LA SANTE

Savoir-faire : La règle RGCE

Qu'il s'agisse d'une entorse ou d'une foulure, appliquer RGCE vous aidera comme mesure de premier secours.
La règle RGCEC (Repos, Glace, Compression, Élévation, Consultation) vous aidera avec les entorses, les petites ecchymose, l'irritation des muscles, et les mouvements douloureux.
Ce que c'est : RGCEC est la règle d'or recommandée pour guérir une blessure.
Ce qu'elle fait : Elle empêche de blesser davantage la partie endommagée du corps, immédiatement après la blessure. Si elle est appliquée immédiatement et correctement, RGCEC peut réduire considérablement le temps de guérison.
Agissez vite : La période de temps la plus importante dans le traitement des blessures dues au sport réside dans les premières 24 à 48 heures après qu'elles se soient produites. Des dommages se produisent dans les tissus mous, par exemple, quand un muscle est étiré, ou une rupture de vaisseau sanguin qui amènera la partie blessée du corps à gonfler. L'augmentation du volume de sang dans la zone peut générer davantage de gonflements et des œdèmes, qui devraient être empêchés.

RGCEC étape par étape :

RGCEC fonctionne bien parce que chaque composante aide à limiter les gonflements et à diminuer la douleur de la blessure.

Repos. Le repos est la première ligne d'action
dans toute blessure due au sport. Il empêche de blesser ou d'endommager davantage l'articulation ou la partie du corps blessée. Évitez le mouvement autant que possible pour limiter les blessures supplémentaires. Cela ne se limite pas à se reposer immédiatement de l'activité après la blessure mais également pendant la période de temps qui suit. Parlez à votre médecin ou docteur pour ce qui concerne le laps de temps approprié.

Vous vous êtes fait mal à la
jambe ? Le repos est la première mesure à prendre.

l'application de glace ou d'un spray réfrigérant sur votre blessure immédiatement après qu'elle se soit produite est cruciale.

Glace. Refroidir les tissus aide à réduire la douleur, le gonflement et les saignements internes. Vous pouvez refroidir facilement la, partie du corps blessée en utilisant une poche chaud-froid ou un spray réfrigérant. N'appliquez pas la poche froide directement sur la peau, surtout si la peau est éraflée (n'utilisez pas non plus le spray dans ce cas), mais entourez-la d'une serviette et placez-la sur la partie blessée. Laissez la en place pendant environ 15 à 20 minutes, pas plus. Ensuite appliquez-la de nouveau après quelques heures.


Compression. Le port d'une attelle, de sparadrap ou d'un bandage empêchera les gonflements supplémentaires. Assurez-vous que le bandage ne soit pas trop serré.

Faites pression pour empêcher qu'il y ait davantage de gonflement.

En hauteur : assurez-vous d'élever la zone blessée

Élévation. Élever la partie blessée du corps, c.à.d. avec un coussin, aidera à réduire le saignement et les gonflements, car la gravité aidera à drainer le fluide à l'écart de la zone blessée. La diminution du gonflement peut également faire diminuer la douleur. Pour les blessures des membres inférieurs, vous devriez essayer de garder la cheville au-dessus du niveau de la hanche. Les blessures des membres supérieurs peuvent être élevées en utilisant un oreiller ou une écharpe. Pendant les premières 48 heures essayez d'élever le membre blessé aussi longtemps que possible.


Consultez Cela veut dire consulter votre docteur ou un médecin. Seul un spécialiste peut faire un diagnostic précis et s'occuper du soin et du traitement de longue durée. 

Voyez un docteur pour un diagnostic et un traitement précis.

Et si vous n'êtes pas sûr du type de blessure que vous pouvez avoir, allez voir un docteur !
Gardez à l'esprit que les conseils donnés dans cette page ne sont pas un substitut à un examen médical ou à un diagnostic.


PREVENTION :

Comment empêcher d'être blessé à nouveau :

Quiconque a déjà été blessé auparavant sait que le meilleur remède est la prévention. Il existe quelques conseils généraux que vous pouvez suivre afin d'éliminer quelques facteurs de risque.
Assurez-vous également qu'une ancienne blessure est complètement guérie avant de recommencer à faire de l'exercice. Au besoin, consultez votre docteur ou médecin avant de recommencer.


Conseils de prévention :

01

Échauffez-vous correctement. Ne commencez jamais «à froid». Faites quelques exercices musculaires simples après avoir couru avoir fait de l'exercice pendant un moment (voyez notre bibliothèque vidéo) et étirez vos bras et vos jambes jusqu'à ce qu'ils soient dénoués.

Utilisez l'équipement correct. Assurez-vous de porter des chaussures confortables, qui vous vont et des vêtements chauds et secs, ainsi que des chaussettes à votre taille. Si vous avez besoin de protection, ou si vous avez des os fragiles, assurez-vous que vos chevilles et genoux soient bien protégés par du sparadrap et des bandages.

02

03

près une blessure ou pendant la guérison : N'en faites pas trop, trop vite. Réduisez l'allure et reconstruisez votre force lentement. Si vous sentez un élancement de douleur là où vous avez été blessé auparavant, faites une pause.

Donnez toujours à vos muscles une chance de se remettre entre les séances d'exercice. N'essayez pas de remplir une semaine d'activité dans une ou deux journées. Essayez de maintenir un niveau modéré d'activité tout au long de la semaine.

04

05

Augmentez votre niveau d'exercice graduellement. Ne forcez pas en commençant. Regardez le concept d'activité graduée. Acceptez et respectez les limites de votre corps. Vous pouvez ne pas être capable d'effectuer le même niveau que ce que vous faisiez il y a 10 ans ou 20 ans. Modifiez vos activités si nécessaire.

Rappelez-vous de porter un équipement de sécurité. En fonction du sport, cela peut être des protections de genou ou de poignet ou un casque.

06

07

Recherchez un exercice de tout le corps, cardiovasculaire, entrainement de la force, et exercices de flexibilité. Compléter son entrainement avec une autre discipline, par exemple, réduit les blessures tout en améliorant la condition physique générale.


Chaud ou froid ? Le traitement par la température

Les poches froides et les poches chaudes sont parmi les plus utilisés des traitements dans les blessures dues au sport, et même en orthopédie généralement. Alors lequel est celui à utiliser pour votre blessure, glace ou chaleur ? Et combien de temps un traitement à base de glace ou de chaleur doit-il durer ?

Traitement par le froid

Une poche froide réduira le gonflement et fera diminuer la douleur

Le plus utilisé dans les blessures aiguës. Si vous avez une blessure récente (dans les dernières 48 heures) avec un problème de gonflement, voici la première mesure que vous devriez prendre : Des poches froides pour minimiser les gonflements autour de la blessure.
Les poches froides sont souvent utilisées après que des blessures telles qu'une entorse à la cheville se soient produites. Appliquer une poche froide au plus tôt pendant les premières 48 heures aidera à minimiser les gonflements. La diminution des gonflements autour d'une blessure aidera à contrôler la douleur.
Des traitements froids peuvent également être utilisés pour des conditions chroniques, telles que des blessures excessives des athlètes. Dans ce cas, refroidissez la zone blessée après l'activité pour aider à contrôler l'inflammation. Ne refroidissez jamais une blessure chronique avant l'activité.


Traitement par le chaud

Les traitements à la chaleur sont utilisés pour des conditions chroniques pour aider à relâcher et à détendre les tissus, et pour stimuler l'afflux de sang vers la zone. Utilisez des traitement de chaleur pour des conditions chroniques, telles que des blessures répétées, avant de participer à de activités.
Chauffer les tissus peut être réalisé facilement en utilisant un coussin chaud, qui va atténuer la douleur et la raideur, contribuer à la diminution des spasmes musculaires et augmenter la mobilité. La poche thérapeutique chauffante auto-adhésive Hansaplast est un moyen pratique de réaliser cela : La sensation de chaleur va se développer dans les 30 minutes, la chaleur demeurant pendant 8 heures à une température constante d'environ 40°C. Le résultat en sera des muscles décrispés.

Soulagement en cas de raideur ou de blessures dues à un excès d'utilisation : les traitements par la chaleur aideront et se présentent sous forme de poches pratiques.

Ice or heat?

 Glace  Chaleur
Quand l'utiliser Utiliser de la glace après une blessure aiguë, telle qu'une entorse à la cheville, ou après des activités qui irritent une blessure chronique, telle que la périostite tibiale.
Utilisez la chaleur avant des activités qui irritent des blessures chroniques telles que des entorses musculaires. La chaleur peut contribuer à relâcher les tissus et les zones blessées.
Comment le faire Il y a différentes façons de refroidir une
blessure. Des poches refroidissantes sont l'une des méthodes les plus pratiques. Un spray refroidissant que vous pouvez facilement mettre dans votre vestiaire ou votre sac de sport fera le même usage.
Les pansements thérapeutiques  auto-adhésifs chauffants sont une méthode pratique. Ils vous donneront une chaleur constante de 40°C. Appliquez-les sur la zone blessée et laissez pour relaxer les muscles crispés, un maximum de 8 heures.
Pendant combien de temps Appliquez les traitements de glace pendant une durée n'excédant pas 20 minutes à la fois. Trop de glace peut nuire, ou même créer des engelures ; plus d'application de glace ne veut pas dire plus de soulagement. 'est pas nécessaire d'appliquer un traitement par la chaleur pendant plus de 20 minutes en une fois. N'appliquez jamais de la chaleur en
dormant.

ASTUCE D'EXPERT

Assurez-vous de prendre les mesures préventives adéquates ; c'est capital pour éviter davantage de blessures dues au sport. Découvrez ce que vous pouvez faire.

Un équilibre entre étirer et renforcer lorsque vous faites de l'exercice est le mieux que vous puissiez faire pour votre appareil locomoteur. Ne vous exercez pas uniquement aux choses qui vous viennent facilement, car ce sont déjà vos points forts.

«Équilibrer votre exercice est capital pour prévenir les blessures dues au sport.» Compensez : Une personne qui est élancée et très mobile devrait inclure des exercices pour accroitre sa force , et vice versa.

Veuillez noter qu'aucune des astuces ou recommandations données ci-dessus ne se substitue à un conseil médical.

Important : consultez un professionnel de la santé en cas de blessure ou si vous suspectez que des articulations travaillent trop ou qu'il existe une condition médicale telle qu'une fracture. Un médecin devrait être consulté dans les cas aigus, lorsque la condition est accompagnée de rougeurs, de gonflement, d'hyperthermie des articulations, d'un problème continu ou d'une grande douleur dans l'articulation, et/ou si elle s'accompagne de symptômes neurologiques. (p.ex. engourdissement, fourmillement, ou si la douleur irradie dans la ou les jambes).

Pour plus d'informations sur les produits Hansaplast, veuillez nous contacter par email à cosmed@beiersdorf.com. Lisez soigneusement les instructions d'utilisation données dans les boîtes de nos produits.